Zoom sur : les chiffres de l’industrie textile en France

Zoom sur : les chiffres de l’industrie textile en France

Industrie textile france – chiffre industrie textile france – chiffre industrie mode

En France, l’industrie textile est non seulement une grande pourvoyeuse d’emploi mais aussi une belle carte de visite à l’international. La mode y est présente partout et offre encore des débouchés malgré la crise économique.

Quels sont les chiffres de l’industrie textile en France ? Comment se porte le secteur ? Boulevard de la mode fait le point.

industrie-textile

Les chiffres de l’industrie textile

Composé d’environ 610 entreprises de plus de 20 salariés (mais de 16 000 entreprises en tout en 2010 selon des estimations de l’Insee) le secteur textile est vaste et emploierait plus de 100 000 personnes.

Côté chiffres d’affaires, l’Union des Industries Textiles avance le chiffre de 12,8 milliards d’euros en 2011, dont 8 milliards issus de l’exportation, et  avec une hausse de 5% sur l’année précédente.
Une excellente nouvelle lorsque l’on sait que les chiffres mondiaux du commerce textile ont aussi augmenté de façon exponentielle, passant ainsi de 346 milliards de dollars en 2000 à 583 milliards de dollars en 2007, d’après l’OMC.

Les métiers de l’industrie textile

Du côté des métiers, l’industrie textile a vu d’importants bouleversements. Ainsi, d’après Opcalia, la répartition des CSP de la filière textile a beaucoup évolué ses 10 dernières années. Face au processus de mondialisation, le nombre d’ouvriers français est ainsi passé de 60% à 46% tandis d’ingénieurs et de cadres est passé de 9% à 15%. Les métiers de chef de produit mode, de directeur qualité et de nombreux métiers liés au marketing et au commerce sont donc de plus en plus présents dans ce secteur.

Côté formations de mode à Paris, les évolutions techniques et technologiques requièrent aujourd’hui des professionnels adaptés au marché et capables de s’adapter. Cette transition reste aussi un moyen pour le marché français de sortir du lot dans ce marché textile ultra-mondialisé.
Les écoles de mode à Paris forment donc aujourd’hui des spécialistes à bac +5, dans une politique forte de montée en compétences : on estime que le nombre d’ouvriers va encore fortement baisser durant cette décennie, même si des processus de valorisation du made in France sont souhaités par le gouvernement.

Obtenez plus d’informations sur : http://www.esiv.fr

Laisser un commentaire

*